La chronique de L.A: La Société Gabonaise,entre spiritualité et décadence morale

0

« Grande campagne de croisade contre les démons et de miracles », « programme spécial de guérison divine et de prospérité », « soirée de délivrance et de prophétie » : voilà les différents types d’annonces qui pullulent sur les murs et certains panneaux publicitaires des capitale politique du Gabon. Cette métropole de Sept cent mille habitants, actrice de l’histoire ancienne et contemporaine de cet État d’Afrique centrale, connaît un accroissement phénoménal de l’offre religieuse des églises dites de réveil. Si le terme « églises de réveil » recouvre des réalités diverses et aux contours peu clairs, elles se revendiquent de la mouvance pentecôtiste et évangélique d’origine américaine née aux États-Unis au début du XXe siècle. Elles se réfèrent aux grands principes de la Réforme (le salut par la foi, l’autorité de la Bible et le sacerdoce universel) et mettent l’accent sur l’efficacité de l’agir divin, qui se manifeste entre autres dans le monde par les miracles, les guérisons et la prophétisation.

À l’échelle de l’ensemble du continent, on compterait aujourd’hui environ 165 millions d’évangéliques et pentecôtistes. Ce type d’estimation est à prendre avec beaucoup de précautions, mais donne tout de même une idée de l’ampleur du phénomène.

Cependant, malgré cette forte offre,il ne se passe pas un jour où des faits divers en lien avec la pédophilie, le viol,l’abus sexuel, meurtres sont relayés. La société gabonaise semble vivre dans un paradoxe qui ne dit pas son nom.

En effet, bien qu’étant profondément attachée aux réligions, aux rites et coutumes, les actes immoraux sont quotidiennement relayés au point de ne plus choquer l’opinion. Les faits divers n’en finissent plus, certains préfèrent même en rire sans se rendre compte de la gravité de certaines situations.

En somme,avec du recul, on pourrait penser que le Gabon est un corps très malade qui a besoin au plus vite d’un remède efficace pour sa guérison.

L.A

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici