Massassi snobe les problèmes des artistes?

0

Souhaitant instaurer un climat de travail apaisé, le ministre de la Culture et des Arts, Pr. Patrick Mouguiama Daouda et son ministre délégué Max Samuel Oboumadjogo ont échangé le mardi 26 avril dernier avec l’ensemble des partenaires sociaux du secteur dont ils ont la charge. Une rencontre placée sous le sceau du dialogue social mais aux allures pour le moins protocolaires au vu du statut de « Massassi ». Lequel a exercé durant de nombreuses années en tant qu’artiste et sait pertinemment les difficultés dudit secteur.

Si depuis plusieurs années, le secteur de la Culture et des arts a toujours été au centre des tensions sociales, le nouveau ministre de tutelle et son délégué entendent instaurer un climat de confiance avec l’ensemble des partenaires sociaux. C’est le sens à donner à la rencontre qu’ils ont initiée le mardi 26 avril qui tenait lieu de prise de contact. 

Ainsi, cette rencontre a permis de mettre sur la table la problématique de l’absence des salles de spectacles, le sempiternel problème lié aux droits d’auteurs mais également d’autres difficultés qui ont proliféré chez les acteurs culturels depuis l’avènement du Covid-19 au Gabon. Il faut dire que le secteur culturel connaît des difficultés sans précédent qui peinent à être résolues. 

Cependant, bien que la bienséance recommande de rencontrer les partenaires sociaux, Max Samuel Oboumadjogo, le ministre délégué de la Culture et des arts aurait pu se passer de cette séance de travail. En effet, le membre du gouvernement plus connu sous le pseudonyme de « Massassi » du fait de son appartenance au mythique groupe Hay’oe aurait pu présenter  une feuille de route étant lui-même un acteur culturel. D’autant plus que ce dernier a revendiqué il y a quelques années la mise en place des droits d’auteurs dans le morceau éponyme en collaboration avec d’autres artistes.

Max Samuel Oboumadjogo pourrait faire valoir son savoir-faire dans le domaine de l’art et la culture où ses anciens comparses l’attendent de pied ferme. Réputé fin négociateur, l’enfant d’Okondja et ancien leader vocal du mythique Hay’oe pourra être le point de jointure entre le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda et les partenaires sociaux. Le moins que l’on puisse dire c’est que le ministre de tutelle rencontre toutes les peines du monde à faire l’unanimité avec des décisions impopulaires. Vivement que ce renfort de poids ait l’effet escompté. Pour l’heure, ses anciens compagnons d’armes sont toujours en attente de décisions fortes pour l’évolution de ce secteur.

via/gmt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici