Fiançailles homosexuelles à Makokou : L’indignation de la municipalité

0

La prolifération sur les réseaux sociaux des images de l’union de deux femmes à Makokou, dans l’Ogooué Ivindo, fait couler beaucoup d’encre et de salive. Pointé du doigt à tord pour avoir célébré ce mariage, alors qu’il ne s’agissait visiblement que de fiançailles, la municipalité a vivement réagi.

«La mairie de Makokou n’est nullement responsable de cet acte», a affirmé le maire de Makokou dans Gabon Matin du 9 novembre. «En ma qualité de maire et citoyen de cette ville, c’est avec indignation que j’ai vu ces images qui n’honorent pas du tout notre cité (…) La mairie n’a pas été informé de cet acte. Il s’agit d’une cérémonie privée très vite relayée par les réseaux sociaux. La responsabilité de cette union est à chercher ailleurs et non à la mairie», a souligné Guy Roger Ekazama.

Cet acte découle directement de la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon en juin dernier, qui a tant fait jaser dans le pays. Si dépénalisation autorise les rapports sexuels entre personnes de même sexe, il n’est nullement question de mariage homosexuel qui demeure interdit au Gabon. «A l’heure actuelle le mariage entre personnes de même sexe est interdit», a rappelé Guy Roger Ekazama. Pour l’édile de Makokou, «il revient donc aux forces de sécurité, et non à la mairie, de tout mettre en œuvre pour interpeller les auteurs de cet acte conformément à la loi».

selon gabonreview

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici