Lydia se fait séquestrée avec son nouveau-né dans une clinique Par manque de frais d’accouchement

0
Le Centre de santé mère et enfant de Bumbu est soutenu par Handicap International depuis plusieurs années. Le soutien de HI a permis de réduire le nombre de mamans décédées lors de leur accouchement et de prévenir certains types de handicap pour les enfants. Témoignage disponible // The health center for mother and child from Bumbu is supported by HI since several years. HI project allowed to reduce the death rate of the mother during the childbirth and prevent disabilities for the baby. Text available

Retenu depuis 12 jours, la jeune mère devra payer une  facture qui s’est multipliée pour sortir. Celle-ci est passée de 172 000 à 2,064 millions de francs CFA à la date du 5 mai.

« L’enfant a accouché ici, mais je n’ai pas de moyens», a avoué impuissante, la mère de Lydia, le 5 mai.

«Nous sommes d’abord allés au Centre hospitalier universitaire de Libreville qui nous a envoyé ici, alors que je n’ai cessé de dire que je n’avais pas de moyens car je ne travaille. Depuis le 24 avril qu’elle a accouché, l’enfant est gardé ici car je n’ai pas les moyens de payer la facture de sortie», a raconté Julie Maganga

Une situation très difficile, au point que la mère de Lydia en vienne à solliciter l’aide de bonnes volontés. « Je sollicite l’aide de tout le monde. Ayez pitié de moi en m’aidant à libérer l’enfant», a plaidé Julie Maganga. Un cas sur lequel devrait peut-être se pencher le gouvernement en cette période de crise du Coronavirus, où l’accompagnement des couches les plus défavorisées est sur toutes les lèvres.

GNN/gabonminutes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici