Gabon : le rédacteur en chef de téléafrica victime d’un accident « douteux »

0

Simple accident ou entreprise criminelle en vue de l’élimination de Ludovic Nziengui, rédacteur en chef de Téléafrica ? Turlupinnant plus d’un, tout laisse converger vers la deuxième hypothèse, tant le corpus de preuves abonde dans cette idée.

Le malheureux événement s’est produit le 2 avril dernier, alors que Ludovic Nziengui regagnait son domicile, à Nzeng-Ayong, dans le 6e arrondissement de Libreville.  À mi hauteur de la municipalité, le journaliste fait face à l’irruption soudaine d’un véhicule neuf, vitres fumées et non immatriculé. Un brusque assaut que notre confrère ne parviendra pas à éviter… malheureusement.

Le conducteur, jusqu’ici inconnu, a pris la poudre d’escampette, laissant pour mort sa victime, baignée dans une marre de sang.


Conduit dans une structure sanitaire, Ludovic Nziengui reçoit très vite des soins d’urgence.

Si la vie de notre confrère est désormais hors de danger, il n’en demeure pas moins que les stigmates de cet épisode sont bien profonds.

De nombreuses dents cassées, plusieurs blessures importantes sur la tête, au visage et aux principaux membres sont encore bien visibles.

Qui en veut à la vie du rédacteur en chef de Téléafrica ? Serait-ce le fait d’un conflit interne dans cette entreprise de presse privée Ou serait-il victime malgre lui d’une conspiration visant a faire disparaître Téléafrica du paysage audiovisuel gabonais?

La vérité est qu’après deux ans de diffusion d’un journal en images, début 2020, la doyenne des télévisions privée du Gabon est revenue au devant de la scène avec un journal présenté. Depuis mi-mars, un incident technique serait à l’origine de la suspension brusque et totale des programmes, alors même que l’entreprise est engluée dans des difficultés de fonctionnement depuis 2006. Une date particulière puisqu’elle marque le début de la première grève des agents de la chaine créée par le président Omar BONGO ONDIMBA au début des années 1980. Des problèmes structurels, qui n’ont à ce jour pu être résolus pour des raisons inconnues.

En récupération depuis dix jours déjà, Ludovic Nziengui a tout de même initié une procédure judiciaire pour que le coupable de cet acte criminel soit appréhendé.

kongossanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici